Actualités du handicap

Loi travail : de nouveaux congés pour les travailleurs handicapés et les aidants

Jeudi, 25 Août 2016 08:45

Source : faire-face.fr

La loi travail a été définitivement adoptée par le Parlement, le 21 juillet. Alors que le texte initial comportait très peu de dispositions spécifiques aux personnes handicapées et aux aidants, la version finale a été enrichie. Faire Face propose trois articles sur ces mesures concernant plus particulièrement les personnes handicapées et leur famille. Le premier est consacré aux horaires et congés.

Le Code du travail sera un peu plus respectueux des besoins des travailleurs handicapés et, surtout, des aidants. En effet, la loi relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels introduit plusieurs mesures qui devraient leur faciliter la vie.

Deux jours de congés supplémentaires par an si votre enfant est handicapé

– Les salariés ont droit à deux jours de congés supplémentaires par enfant à charge. Cela sans que le cumul du nombre des jours de congés supplémentaires et des jours de congé annuel ne puisse excéder trente jours ouvrables. Est considéré comme enfant à charge l’enfant vivant au foyer âgé de moins de 15 ans et tout enfant, sans condition d’âge, dès lors qu’il vit au foyer et qu’il est en situation de handicap (article L.3141-8). Jusqu’alors, cette disposition ne concernait que les femmes salariées ayant un enfant de moins de 15 ans.

– Les salariés justifiant de la présence, au sein du foyer, d’un enfant ou d’un adulte handicapé ou d’une personne âgée en perte d’autonomie, bénéficient d’une dérogation à la règle fixant la durée maximale des congés pouvant être pris en une seule fois à vingt-quatre jours ouvrables (article L 3141-17).

– Un accord d’entreprise ou d’établissement ou, à défaut, une convention ou un accord de branche peut majorer la durée du congé en raison de l’âge, de l’ancienneté ou du handicap (article L.3141-10).

Lire la suite ...

 

Zoom sur le foyer d'hébergement pour travailleurs handicapés

Jeudi, 25 Août 2016 08:35

Source : caf.fr

Pour être accueillie en foyer, une personne handicapée doit travailler dans un établissement d'aide par le travail. Le point avec Mélanie Brovelli, directrice de la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) des Alpes de Haute-Provence.

Comment fonctionne un foyer d’hébergement ?

C'est un établissement médico-social, accueillant des personnes handicapées qui travaillent en Esat (établissement et service d'aide par le travail). Il s'agit d'un lieu de vie, avec des chambres et un système de restauration. Il est doté d'une équipe pluridisciplinaire de professionnels en charge d'accompagner les résidents, comme des éducateurs. Selon le degré d'autonomie, les résidents peuvent participer à la vie du foyer, et la formule d'hébergement peut varier : certains foyers sont constitués de petits groupes de logements dans l'habitat ordinaire. Un foyer n'est pas médicalisé.

Qui peut y être hébergé ?

Uniquement les travailleurs d'Esat. Ces personnes travaillent dans ce qu'il est convenu d'appeler le « milieu protégé », c'est-à-dire qu'elles ne peuvent pas, compte tenu de leurs altérations de fonctions, exercer dans le monde du travail ordinaire. Elles sont néanmoins salariées, mais avec des aménagements de leurs charges de travail, en lien avec leurs difficultés (déficience intellectuelle, psychique...).  Lire la suite ...

 

 

Soutenir le développement de produits et services dédiés aux personnes en situation de handicap

Jeudi, 25 Août 2016 08:32

Source : weka.fr

Le gouvernement vient de lancer le « Concours handicap et innovation : autonomie à tous les âges de la vie et conception universelle ».

Annoncé le 19 mai par le président de la République lors de la Conférence nationale du handicap (CNH), le cahier des charges du « Concours handicap et innovation : autonomie à tous les âges de la vie et conception universelle » a été publié début août. Doté d’une enveloppe prévisionnelle de 2 millions d’euros, ce concours est organisé en collaboration avec le secrétariat d’État chargé des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion. Il est conduit dans le cadre de l’action « Projets industriels d’avenir » du Programme d’investissements d’avenir (PIA), pilotée par le Commissariat général à l’investissement (CGI) et opérée par Bpifrance.

Ce concours « handicap et innovation » a pour objectif de soutenir le développement, au sein de PME, de produits et de services répondant aux besoins spécifiques des personnes en situation de handicap et d’accompagner l’essor des solutions favorisant, notamment, l’accessibilité, la stimulation cognitive, la robotique d’assistance et de rééducation. « Cet appel à projets fondés sur une innovation, technologique ou non, a pour ambition de fédérer les PME de tous les secteurs concernés autour de ces enjeux pour permettre, progressivement, l’émergence d’une demande de solutions par les individus eux-mêmes et non uniquement par les institutions médico-sociales », précise le ministère des Affaires sociales et de la Santé.

Le concours est ouvert jusqu’au 28 septembre 2016 à 12 heures. Lire la suite ...

 

Handicap : une première résidence accueil inaugurée

Jeudi, 25 Août 2016 08:23

Source : yvelines.fr

A Follainville-Dennemont, une résidence de 30 places destinée aux personnes en situation de handicap psychique a été inaugurée. Ce foyer a ouvert ses portes début 2016.

Le 27 juin 2016 a eu lieu l’inauguration de la résidence accueil à Follainville-Dennemont en présence de Pierre Bédier, le président du Conseil départemental,  et des partenaires du projet.

Cet établissement est composé de maisons relais destinées au logement social de 30 personnes en situation de handicap psychique (dépressions, troubles bipolaires, schizophrénie et autres psychoses).

Qualité de vie et respect de la dignité

Aujourd’hui la résidence-accueil de Follainville-Dennemont se propose d’accompagner les personnes handicapées dans une qualité de vie mais également dans le respect et la dignité.

Malgré les contraintes budgétaires que doit affronter le Département, il a investi près de 232 500€ pour ce projet. Poussé par la volonté d’agir face à de plus en plus de familles avec des enfants en situation de handicap placés à l’étranger.

Une action primordiale aux yeux du Président du Département, Pierre Bédier :

"Nous voulons garder le cap d’une dépense sociale maitrisée au profit des plus faibles d’entre nous"

Lire la suite ...

 

Page 5 sur 138

«DĂ©butPrĂ©cĂ©dent12345678910SuivantFin»

module-liste-mdph02

 

 

carres-footer

Copyright © 2007-2017 Médialis - Tous droits réservés